Admirable Tea - téléchargez le lecteur flash
Croître : la culture du thé, une culture des terres et des âmes...
Admirable Tea vous livre directement chez vous les productions des meilleurs jardins de thé !
Promenez-vous dans les plantations de thé du monde entier, informez-vous sur l'actualité des récoltes, venez faire la découverte des théiers, rencontrez la faune et la flore d'un "tea garden", visitez les "factories" de thé et apprenez leurs secrets. Le chemin des champs commence ici...

audité par :
Chap.

b. Aspects et réalité du théier

2. Les conditions idéales

 
 
 
Feuilles de thé
De magnifiques feuilles de theier
 
 
 

Voici les conditions idéales pour la culture du thé :

Le sol :

Le sol ne doit être ni calcaire ni argileux. Il peut être alluvionnaire comme dans l'Assam, le Dooars, sédentaire rocheux comme à Ceylan ou Darjeeling (où le sol est riche en gneiss), volcanique comme dans la vallée du Rift au Kenya. Le théier, avec sa racine centrale qui descend profondément en terre, ne doit rencontrer aucune couche dure. Il se plaît dans des sols acides (pH idéal entre 3,9 et 7,1), meubles, perméables, riches en azote, acide phosphorique et potasse. Un sol pour une nouvelle plantation devra être défriché à la main ou au bulldozer. La terre ne devra pas être brûlée, elle sera labourée deux fois et, avant d'installer les théiers, on y mettra une culture de plantes sélectionnées (par exemple du Guatemala Grass).

Le climat :

Le climat ne doit pas être nuageux, offrir des nuits fraîches, des vents réguliers et secs, une température qui n'excède pas trop 30°c. Également sous 10°c la croissance du théier est compromise et celui-ci meurt lorsque la température descend en-dessous de -5°c. Des études microbiologiques ont montré que la feuille de thé poussant sous des conditions normales présentait des pénicilliums et aspergillus spp comme micro-organismes principaux. Mais avec un temps sec, venteux et frais ces champignons disparaissent et sont remplacés par un organisme non identifié favorable au développement de la flaveur. De plus une journée sèche baignée d'une lumière vive, où le théier se déshydrate, suivie d'une nuit fraîche provoque un stress de la feuille qui va désorganiser la chloroplaste, emprisonnant la chlorophylle, et ainsi permettre le développement de l'arôme. La pluie, dans ce cas, réorganiserait la structure et atténuerait les arômes. Néanmoins les théiers ont besoin de pluies fréquentes (environ 150O mm minimum par an, l'idéal étant entre 2500 et 3000 mm) et de préférence nocturnes. Une hygrométrie de l'air située entre 70 et 90 % et un ensoleillement de 5 heures par jour sont recommandés. C'est pour toutes ces raisons que nous ne trouvons guère de théier en dehors de la zone qui part du 43° latitude nord au 27° de latitude sud.

Tous droits de reproduction et d’adaptation réservés pour tous pays.

Possibilité offerte d'utiliser, exclusivement dans un but non commercial (site de vente refusé), des extraits du texte de cette page si chaque emprunt est suivi de ce lien : <a href="http://www.admirable-tea.com" >(source : www.admirable-tea.com)</a>
- L'emprunt d'une image, d'un dessin, d'une photographie, d'une marque ou d'un texte entier n'est pas autorisé.
- Seul est autorisé l'emprunt d'un extrait du texte de cette page (à titre de citation) impérativement suivi de ce lien : <a href="http://www.admirable-tea.com" >(source : www.admirable-tea.com)</a>

Pour approfondir...