Admirable Tea - téléchargez le lecteur flash
Colorier : ravir à l'arc-en-ciel pour habiller de nuances nos instants...
Une des oeuvres actuellement exposées sur Fugoa.com
Le thé et l'art sont depuis des siècles des compagnons de route. Fugoa, le spécialiste des thés parfumés, perpétue cette tradition. Fugoa encourage la création contemporaine et le partage des richesses artistiques en vous offrant ses coups de cour sur Fugoa.com !
Visitez les expositions artistiques de Fugoa

audité par :
Chap.

b. Thé fermenté

1. Thé noir

 
 
 
Thé noir
Le Darjeeling de Printemps MA :
un sommet des thés noirs
En savoir plus sur ce thé...
 
 
 

Les occidentaux nomment "thé noir" ce que les Chinois désignent comme "thé rouge" mais il s'agit bien du même thé. Cette dénomination n'a pas de rapport avec la couleur des feuilles de thé ou de la liqueur. Cela désigne simplement un procédé de traitement des feuilles : la fermentation des feuilles.

Les Chinois n'apprécient pas beaucoup ce genre de thé et réserve presque toute la production de thé noir pour l'exportation. Ils racontent, non sans une certaine et douce malice, que l'engouement des européens pour le thé noir serait dû à une erreur: lors d'un des premiers transports maritimes de thé Chine - Europe les caisses auraient été placées sous la ligne de flottaison où il aurait moisi et fermenté. A l'arrivée on l'aurait consommé comme tel persuadé qu'il n'y avait là rien d'anormal. Réalité, moquerie ou légende riions ensemble de cette amusante histoire puisque sans ces quelques caisses de thé "pourri" nous n'aurions peut-être jamais su préparé un Darjeeling ou un Uva en méthode orthodoxe. Et puis il est vrai qu'en ces temps là les marins lestaient le fond des cales avec des marchandises asiatiques: des céramiques Ming, statuettes et autres objets que l'on pensait sans valeur et que l'on appelait alors des "chinoiseries".

Mais rassurez-vous le thé noir ne consiste pas à laisser s'avarier les feuilles de thé. en effet il existe plusieurs procédés développant des compositions organoleptiques différentes (orthodoxe, CTC, Legg-cutter, Rotorvane, LTP...). Toutefois voici un des traitements le plus courant pour les thés de qualité : le procédé orthodoxe.

Immédiatement après la cueillette les feuilles subissent un flétrissage (de 16 à 24 heures) ce qui permettra après de les rouler sans les briser. Cette opération dure de 16 à 24 heures. On étend les feuilles sur des longues claies ventilées pour qu'elles se déshydratent.

Elles sont ensuite roulées (environ 30-35 minutes), c'est le roulage : cette opération donne aux feuilles l'aspect que nous leur connaissons mais surtout permet, en brisant les cellules de la feuille de libérer ses "huiles et sucs".

 
 
 
Thé noir
Le Earl Grey Connaisseur :
un thé noir très recherché
En savoir plus sur ce thé...

 
 
 

Ces composants s'oxydent dans la phase dite de fermentation en donnant lieu à des réactions chimiques très complexes. Cette opération dure de une à trois heures et demande, elle aussi, un grand savoir-faire. Un thé trop fermenté "brûle" et son arôme est détruit, une fermentation trop courte le "frustre" et lui donne une note verte ne trouvant sa place dans aucun équilibre.

C'est par cette oxydation, qui a lieu dans une atmosphère chaude et humide, que les feuilles prendront une couleur tantôt noire si beaucoup de chlorophylle est présente, tantôt fauve s'il y en a moins.

La chlorophylle, qui est une substance déterminante dans l'oxydation, est plus présente dans les thés de plaine et en époque de mousson. Les thés aux feuilles très noires sont donc des thés de basses altitudes ou / et de récolte de mousson.

La dessiccation vient alors arrêter la fermentation. Le thé passe dans des dessiccateurs où il subit une température élevée (90c°) dans une atmosphère sèche. Après cette phase le thé devra posséder une quantité d'eau qui ne devra être ni trop basse (ce qui, en le rendant en grande partie insoluble dans l'eau, enlèverait au thé son arôme) ni trop élevée (car le thé moisirait).

Puis vient le tamisage qui trie le thé selon l'état de sa feuille (selon le grade) : feuilles entières, brisée, broyées... Les feuilles de thé sont alors mis en caisse moins de 36 heures après leur cueillette.

C'est évidemment très schématique. Les durées de chacune de ses phases, par exemple, peuvent énormément varier et les difficultés de procédé sont très nombreuses.

Il n'y a pas plus de système pour mettre en valeur un thé qu'il n'y a de système pour réussir un tableau de maître.

Chaque responsable de la fermentation a son style et c'est sa maîtrise qui fera la différence. Elle lui permettra de comprendre la feuille, de s'adapter aux multiples contraintes (climat, type de grades désirés, qualité du matériel végétal...) afin de faire passer la valeur de son message : celle du travail bien fait.

Tous droits de reproduction et d’adaptation réservés pour tous pays.

Possibilité offerte d'utiliser, exclusivement dans un but non commercial (site de vente refusé), des extraits du texte de cette page si chaque emprunt est suivi de ce lien : <a href="http://www.admirable-tea.com" >(source : www.admirable-tea.com)</a>
- L'emprunt d'une image, d'un dessin, d'une photographie, d'une marque ou d'un texte entier n'est pas autorisé.
- Seul est autorisé l'emprunt d'un extrait du texte de cette page (à titre de citation) impérativement suivi de ce lien : <a href="http://www.admirable-tea.com" >(source : www.admirable-tea.com)</a>

Pour approfondir...