Admirable Tea - téléchargez le lecteur flash
Pratiquer un bon thé est un exercice spirituel...
La Voie du thé ce n'est pas imiter, singer, répéter. La Voie du thé exige d'expérimenter, d'innover, d'oser, d'enrichir, de personnaliser. Alors soyez dans la justesse : appropriez-vous la Voie du thé !
"Il n'y a rien à démontrer, il suffit de pratiquer".
Il n'y a pas de secret. Tout est là. Rien n'est caché. Présent comme l'instant présent. Il n'y a pas plus ni moins de vérité. Juste une tradition, un esprit de relations, un choix profond de certains gestes, une idée humaine de la vie, une conscience d'incarnation, une façon d'être présent...

audité par :
Chap.

b. Voie(s) du Thé

7. Pratique chinoise : usage du zhong

 
 
   
 
 

Le thé a toujours bénéficié d'un entourage philosophique, religieux, artistique et a été au centre de différents projets de civilisation. Notons juste, pour l'instant, que sa préparation a donné lieu à diverses codifications où chaque ustensile, chaque geste s'inscrit dans une vision symbolique de l'homme et de la vie. Loin d'être exotiques ces valeurs, bien que pour certaines très ancrées dans une réalité sociale, s'adressant à la condition humaine, sont intemporelles et universelles. Prenant des formes différentes leur fond est assez identique, tels divers chemins menant au même sommet d'une montagne.

L'un de ces chemins est :

La pratique chinoise du zhong. Un zhong (ou chachung, chung / zhong en cantonnais ou guywan en mandarin) est une tasse sans anse avec un couvercle et une soucoupe profonde. On l'utilise généralement pour les thés verts. On y place le thé puis l'eau chaude. On laisse infuser sans le couvercle, afin que le couvercle, reposé et légèrement soulevé, ne serve qu'à empêcher les feuilles d'être bues lorsque l'on porte le zhong à ses lèvres. Les mêmes feuilles serviront à plusieurs infusions. Nous notons également de nombreuses variantes non exhaustives :

  • on peut rincer les feuilles avec un peu d'eau chaude que l'on rejette aussitôt. Cela préchauffe le zhong, développe les saveurs du thé et retire un peu de cette amertume première des thés verts
  • certains remuent la liqueur avec le couvercle
  • quelques uns referment le zhong pendant l'infusion
  • d'autres boivent la liqueur dans la soucoupe, ce qui permet à celle-ci de refroidir plus vite et d'élargir son "disque" (la surface de la liqueur)
  • quelquefois on remplit le zhong à moitié. On y laisse l'eau refroidir quelques minutes. Puis on place les feuilles et quelques secondes après on verse la deuxième moitié d'eau. Enfin on laisse le tout infuser quelques minutes.
  • un grand zhong sert quelquefois de théière pour des petites tasses
  • ou une grande théière sert parfois à remplir des petits zhongs...

Dans les rues chinoises on voit aussi des "chopes à couvercle" (ressemblant à des chopes à bière avec anse), des verres à couvercle ou des longs verres (type bocal)...

Cette pratique n'est pas la seule car citons, pour être schématique (et terriblement réducteur), plusieurs cérémonies et quelques rites : la cérémonie Gong Fu Cha, la cérémonie Chanoyu, la cérémonie du thé vert à la menthe, la cérémonie Raja, le rite du samovar, le rite du five o'clock, l'usage du zhong. A cette liste non exhaustive il ne faudrait pas omettre d'y ajouter, pour tout ami du thé, son propre rite du thé...

Tous droits de reproduction et d’adaptation réservés pour tous pays.

Possibilité offerte d'utiliser, exclusivement dans un but non commercial (site de vente refusé), des extraits du texte de cette page si chaque emprunt est suivi de ce lien : <a href="http://www.admirable-tea.com" >(source : www.admirable-tea.com)</a>
- L'emprunt d'une image, d'un dessin, d'une photographie, d'une marque ou d'un texte entier n'est pas autorisé.
- Seul est autorisé l'emprunt d'un extrait du texte de cette page (à titre de citation) impérativement suivi de ce lien : <a href="http://www.admirable-tea.com" >(source : www.admirable-tea.com)</a>

Pour approfondir...